Retour d’expérience de l’équipe Gérard Darel

Une récente réunion pour dresser le bilan du déploiement de la collection été 24 a été l’occasion de recueillir l’avis de l’équipe Gérard Darel suite au déploiement de la nouvelle plateforme SaaS Footbridge.

Sophie Deschamps, Responsable du bureau Achat et Emma Buriez, Chargée de projet RSE, nous ont fait la gentillesse de nous partager leurs impressions.

Sophie Emma GD

Comment s‘est passée la prise en main de la nouvelle plateforme Footbridge ?

  • Sophie : Cela a été vraiment très facile d’accès
  • Emma : Aussi la simplicité d’intervention pour mettre à jour les données des produits. C’est facile et rapide. Et c’est un point très positif.
  • Sophie : Le côté esthétique ne gâche rien. Le rendu pour les informations Agec est clair et efficace.

L’intégration de la collection E24 s’est faite en l’espace d’un mois. Le pari a-t-il été tenu ?

  • Emma : La prise en main de l’outil a été simple. L’accompagnement de Yoan (service IT) a été utile aussi. C’est gratifiant de voir le résultat en si peu de temps. L’app mobile, du point de vue esthétique, est super pour le consommateur, mais c’est aussi le cas pour nous avec le dashboard. Quand on voit toutes les données que l’on collecte mises en forme sur le portail, c’est vraiment bien et ça prend tout son sens.

Quelle est l’utilité des calculs d’impacts environnementaux ?

  • Sophie : Nous ne sommes plus uniquement concentrés sur la collecte de données. Les calculs d’impact nous apportent une analyse globale pour faire un état des lieux complet des collections. C’est le gros point fort de la plateforme. Cela nous permet de mieux comprendre les enjeux et, à terme, faire des comparaisons.
  • Emma : Ça permet, je pense, la prise de conscience des impacts des matières au sein de l’équipe RSE  et de transmettre les enjeux au reste de l’entreprise avec des exemples hyper concrets et visuels.

Et que pensez-vous des nouveaux dashboards collection ?

  • Emma : Les dashboards nous permettent d’aller vers une eco-conception très pointue spécifique à notre métier lorsque l’on connait la complexité des chaines de valeurs. C’est un gros point positif.
  • Sophie : Oui ils nous permettent de mesurer et déterminer les grands enjeux à l’échelle des collections pour nous guider dans nos priorités et atteindre nos objectifs plus rapidement.

Merci Sophie, Merci Emma

Pour devenir un Maestro de la traçabilité et de l'éco-conception

 Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter ! 

Merci pour votre inscription !